Services régionaux du RÉCIT FGA

au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles de la Madeleine

Accueil > Difficultés et troubles d’apprentissage > Réseautage des orthopédagogues BSL/GIM

Réseautage des orthopédagogues BSL/GIM

vendredi 14 novembre 2014, par Anick Fortin

« Qui n’est jamais tombé n’a pas une juste idée de l’effort à faire pour se tenir debout. »

(de Multatuli)

Le 3 novembre 2014 s’est tenu une première rencontre de concertation régionale des orthopédagogues de la FGA et de la FP du BSL/GÎM. Une intervenante de la Côte-Nord s’est jointe au groupe. Parmi les sujets à l’ordre du jour, on comptait l’utilisation des mesures adaptatives en évaluation.

De plus en plus d’élèves se présentent à l’éducation des adultes avec des besoins particuliers et les outils technologiques leur viennent en aide. Outils d’aide à la correction, synthèse vocale, suivi dynamique du mot lu, prédiction de mots, etc. sont des mesures mises en place pour certains élèves et qui se doivent d’être utilisées souvent pour avoir un impact positif sur la réussite. Ce n’est pas étonnant qu’on entende souvent le même refrain : l’élève doit utiliser l’outil en classe de façon régulière avant de se présenter à la salle d’examen avec une aide technologique.

Le défi est grand, non seulement pour l’élève, mais pour les enseignants et les orthopédagogues. D’abord, convaincre l’élève d’ouvrir l’ordinateur en classe devant tous les autres en laissant la gêne de côté, voilà déjà un premier défi, qui repose autant sur l’élève que sur l’enseignant qui se doit de faire des rappels fréquents. Les enseignants doivent connaître les outils pour veiller à ce qu’ils soient utilisés efficacement. La formation des élèves et des maîtres est donc primordiale. Le respect des droits d’auteur pour les versions numériques, ainsi que tout le processus de numérisation des exercices et des épreuves d’évaluation constituent un autre défi majeur.

Les orthopédagogues ont de plus en plus un rôle d’intervention qui pénètre les murs de la classe et demande une concertation de tous les acteurs des établissements d’enseignement. Voilà un super exemple de concertation efficace et de travail en réseau. Bravo aux orthopédagogues des CEA et des CFP pour votre détermination et votre capacité à vous réseauter et à chercher des solutions gagnantes qui ont pour but la réussite du plus grand nombre d’élèves ! Plusieurs projets sont en cours, je vous en reparlerai lors de publications ultérieures.

En terminant, je vous invite à consulter la section orthopédagogie du Carrefour FGA et le blogue de Brigitte Besnard, récit local de la C.S. Seigneurie-des-Mille-Îles.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0